Conseil de mon Père

Après avoir été mise à pied d’un emploi de rédactrice, j’ai prié, pour demander à Dieu de m’aider à en trouver un autre. Par contre, comme toutes mes tentatives de réseautage et mes demandes d’emploi ne menaient à rien, au bout de quelques semaines, j’ai commencé à faire la moue. « Ne sais‑tu pas à quel point c’est important que j’aie un emploi? » ai‑je demandé à Dieu, avec les bras croisés en signe de protestation pour mes prières qui semblaient rester sans réponse. Dans un entretien avec mon père, qui m’avait souvent rappelé la nécessité de me remémorer les promesses de Dieu quant à ma situation professionnelle, il m’a dit : « Je veux que tu en viennes à croire ce que Dieu dit. » Le conseil de mon père me rappelle Proverbes 3, qui incluent les sages conseils d’un parent envers son enfant chéri. Ce passage connu s’appliquait particulièrement bien à ma situation : « Confie‑toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; reconnais‑le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers » (PR 3.5,6). Le fait d’aplanir nos sentiers signifie que Dieu nous guidera vers ses objectifs relativement à notre croissance. Son but ultime, c’est de me voir devenir plus comme lui. Cela ne veut pas dire que son choix de sentier sera facile, mais que je peux choisir de croire que sa direction et son temps concourront à mon bien. Attendez‑vous une réponse de Dieu ? Approchez‑vous de lui et croyez qu’il vous guidera. Linda - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire