Le serviteur entend


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

Si la radio avait été allumée, on aurait su que le Titanic était en train de couler plus rapidement. Cyril Evans, l’opérateur radio d’un autre navire, avait cherché à transmettre un message à Jack Phillips, l’opérateur radio du Titanic, pour lui faire savoir qu’ils étaient tombés sur un champ de glace. Toutefois, Phillips a brusquement demandé à Evans de se taire parce qu’il était occupé à transmettre des messages de la part des passagers. Evans a éteint à contrecœur sa radio et est allé se coucher. Dix minutes plus tard, le Titanic a heurté un iceberg et ses signaux de détresse sont restés sans réponse. Nous lisons dans 1 Samuel que les sacrificateurs d’Israël étaient corrompus et avaient perdu leur vue et leur ouïe spirituelles, n’alertant donc pas la nation des dangers qu’elle courait. « La parole de l’Éternel était rare en ce temps-là, les visions n’étaient pas fréquentes » (1 S 3.1). Dieu n’allait toutefois pas abandonner son peuple. Il a commencé à parler à un jeune garçon nommé Samuel, qui grandissait dans la maison du sacrificateur. Or, le nom de Samuel, qui signifie « l’Éternel entend », évoquait l’exaucement de la prière de sa mère. Il reste que Samuel allait devoir apprendre à entendre Dieu. « Parle, car ton serviteur écoute » (V. 10). Voilà le serviteur qui entend. Puissions-nous aussi choisir d’écouter ce que Dieu nous révèle dans la Bible et d’y obéir. Soumettons-lui notre vie et adoptons la posture d’humbles serviteurs, qui gardent leur « radio » allumée. Glenn - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire