Un autre échec


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

Du temps où je prêchais, il m’est arrivé de me préparer à certains dimanches matin en me sentant comme un minus. Au cours de la semaine antérieure, je n’avais pas été le meilleur des maris, des pères ou des amis. J’avais le sentiment qu’avant que Dieu puisse m’utiliser de nouveau, je devais beaucoup m’améliorer. Je me promettais alors de donner mon sermon du mieux possible et d’essayer de mieux vivre la semaine d’ensuite. J’avais tort. Dans Galates 3, il est dit que Dieu nous accorde sans cesse son Esprit et qu’il œuvre avec puissance par notre intermédiaire – et cela, sans que nous le méritions. La vie d’Abraham démontre cette vérité. Parfois, il a failli à sa tâche conjugale. Par exemple, il a mis la vie de Sarah en péril deux fois en mentant pour sauver sa peau (GE 12.10-20 ; 20.1-18). Et pourtant, sa foi « lui fut [imputée] à justice » (GA 3.6). Malgré ses manquements, Abraham s’est confié en Dieu, et Dieu l’a utilisé pour apporter le salut au monde par l’entremise de sa descendance. Rien ne justifie une mauvaise conduite. Jésus nous demande de le suivre avec obéissance et nous en donne les moyens. Le cœur dur et impénitent entravera toujours ses desseins pour nous, mais sa capacité à nous utiliser ne dépend pas d’une bonne conduite sur le long terme. Elle repose uniquement sur la disposition de Dieu à nous utiliser tels que nous sommes : sauvés et croissant par sa grâce. Vous n’avez pas à travailler pour obtenir sa grâce – elle est gratuite. David Roper - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire