Un feu dans le désert


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

En chevauchant dans le désert de Chihuahua vers la fin des années 1800, Jim White a remarqué une étrange fumée tourbillonnante. Soupçonnant un feu incontrôlé, le jeune cowboy s’y est rendu, où il a constaté que cette « fumée » était une grande volée de chauve-souris sortant d’un trou dans le sol. White venait de tomber sur le réseau de grottes immense et spectaculaire de Carlsbad, au Nouveau-Mexique. En faisant paître des moutons dans un désert du Moyen-Orient, Moïse a lui aussi repéré une chose étrange : un buisson que le feu ne consumait pas (EX 3.2). Lorsque Dieu lui a parlé depuis ce buisson, Moïse a compris qu’il se trouvait à proximité d’une chose bien plus grandiose qu’il n’y paraissait. Le Seigneur a dit à Moïse : « Je suis le Dieu de ton père, le Dieu d’Abraham » (V. 6). Dieu était sur le point de délivrer les Israélites de l’esclavage et de leur révéler qu’ils étaient ses enfants (V. 10). Plus de six cents ans auparavant, Dieu avait fait cette promesse à Abraham : « [Toutes] les familles de la terre seront bénies en toi » (GE 12.3). La sortie d’Égypte des Israélites ne constituait qu’une étape de cette bénédiction, à savoir le plan de Dieu pour sauver sa création par l’intermédiaire du Messie, le descendant d’Abraham. Aujourd’hui, nous pouvons jouir des bienfaits de cette bénédiction, car Dieu offre son salut à tous. Christ est venu mourir pour expier les péchés du monde entier. Par la foi en lui, nous devenons nous aussi les enfants du Dieu vivant. Tim - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire