Il ne nous laissera pas aller


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

Julio traversait à vélo le pont George Washington – un pont à deux tabliers très achalandé qui relie New York au New Jersey – lorsqu’il s’est retrouvé acculé à une situation de vie ou de mort. Un homme se tenant sur le parapet au-dessus du fleuve Hudson s’apprêtait à sauter. Sachant que les policiers n’arriveraient pas à temps, Julio a dû agir rapidement. Il se rappelle être descendu de son vélo et avoir tendu les bras en disant quelque chose comme : « Ne faites pas ça. Nous vous aimons. » Puis, comme un berger avec une houlette, il a attrapé l’homme désemparé, et avec l’aide d’un autre passant, l’a ramené en lieu sûr. Selon les médias, Julio n’a pas voulu abandonner l’homme, même après l’avoir mis hors de danger. Deux mille ans plus tôt, dans une situation de vie ou de mort, Jésus, le bon Berger, a dit qu’il donnerait sa vie pour sauver et ne jamais abandonner ceux qui croyaient en lui. Il bénirait ses brebis ainsi : Il les connaîtrait personnellement, elles recevraient la vie éternelle, elles ne périraient jamais et elles seraient en sécurité auprès de lui. Comme cette sécurité ne dépend pas des capacités de la brebis fragile, mais de la suprématie du Berger, « personne ne les ravira de [sa] main » (JN 10.28,29). Lorsque nous étions désemparés et désespérés, Jésus nous a secourus ; nous sommes donc maintenant en sécurité dans notre relation avec lui. Il nous aime, il vient à notre recherche, il nous trouve, il nous sauve et il promet de ne jamais nous laisser tomber. Marvin - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire