Le privilège de la prière


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

Le chanteur country Chris Stapleton s’est inspiré des prières de son père en sa faveur pour composer la chanson profondément personnelle « Daddy Doesn’t Pray Anymore ». Ses paroles poignantes nous révèlent la raison de cet arrêt : non pas le désillusionnement ou la fatigue, mais son décès. Stapleton imagine que, maintenant, au lieu de parler à Jésus dans la prière, son père marche avec Jésus et lui parle face à face.
Le souvenir que Stapleton garde des prières que son père offrait à Dieu pour lui nous rappelle la prière qu’un père biblique a faite pour son fils. En vieillissant, le roi David a préparé son fils Salomon à monter sur le trône d’Israël à son tour.
Après avoir réuni la nation pour oindre Salomon, David a conduit le peuple dans la prière, comme il l’avait fait nombre de fois auparavant. En rappelant la fidélité de Dieu envers Israël, David a prié que le peuple demeure loyal envers l’Éternel. Puis il a inclus une prière précisément en faveur de son fils : « Donne à mon fils Salomon un cœur dévoué à l’observation de tes commandements, de tes préceptes et de tes lois » (1 CH 29.19).
Nous avons, nous aussi, le formidable privilège de prier fidèlement pour les gens que Dieu met dans notre vie. Notre exemple de fidélité peut produire une influence qui transcendera notre décès. Comme Dieu a continué d’exaucer les prières de David pour Salomon et Israël après sa mort, de même l’exaucement de nos prières nous survivra. Lisa - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire