Les profondeurs de l’amour

Dylan McCoy, trois ans, venait d’apprendre à nager lorsqu’il est tombé à travers un revêtement de contreplaqué pourri du puits de 12 mètres de profondeur dans le jardin de son grand-père. Dylan a réussi à rester à la surface de trois mètres d’eau jusqu’à ce que son père descende le secourir. Des pompiers ont apporté des cordes pour remonter le petit, mais son père s’était tant inquiété pour son fils qu’il avait déjà descendu les parois de pierre glissantes pour s’assurer qu’il serait en sécurité.
Oh ! l’amour d’un parent ! Oh ! jusqu’où nous sommes prêts à aller pour nos enfants !
En écrivant à des croyants de l’Église primitive ayant du mal à bien asseoir leur foi malgré les faux enseignements qui les entouraient, l’apôtre Jean leur indique le moyen de s’en préserver : « Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes » (1 JN 3.1). Le fait d’appeler « enfants de Dieu » tous ceux qui croient en Jésus constitue un nom intime par lequel les justifier.
Oh ! jusqu’où Dieu est prêt à aller pour ses enfants !
Il y a des choses qu’un parent ne fera que pour son enfant – comme le père de Dylan est descendu dans un puits pour le secourir. Or, en acte d’amour ultime, notre Père céleste a envoyé son Fils unique pour nous blottir contre son cœur et nous ramener à la vie en lui (V. 5,6). Elisa - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire