Dans le jardin


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

Mon père se plaisait à chanter de vieux cantiques, dont l’un de ses préférés : « Dans le jardin où j’aime entrer ». Nous l’avons d’ailleurs chanté à ses funérailles. Son refrain est tout simple : « Il marche avec moi, mon Sauveur, mon Roi, il me dit que je suis à lui ; il est mon soutien, il est tout mon bien, mon salut, mon divin appui. » Ce cantique procurait de la joie à mon père, comme c’est le cas pour moi.
L’auteur de ce cantique, C. Austin Miles, dit l’avoir composé au printemps 1912 après avoir lu le chapitre 20 de l’Évangile selon Jean. « En le lisant ce jour-là, j’avais l’impression de faire partie de la scène. Je suis devenu le témoin silencieux de ces instants dramatiques où, se tenant devant son Seigneur, Marie de Magdala s’est écriée : Rabboni [Maître] ! »
Nous la voyons pleurer près du tombeau vide de Jésus. Elle rencontre alors un homme qui lui demande pourquoi elle pleure. Le prenant pour le jardinier, elle s’entretient avec le Sauveur ressuscité – Jésus ! Son chagrin se change alors en joie, et elle court dire aux disciples qu’elle a vu le Seigneur (V. 18). Nous avons nous aussi l’assurance que Jésus est ressuscité ! Il est maintenant dans les cieux auprès du Père, mais il ne nous a pas laissés seuls. Nous qui croyons en Christ avons son Esprit en nous, qui nous procure l’assurance et la joie de savoir que Christ est avec nous et que « nous lui appartenons ». Alyson - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire