La promesse que Jésus vous a faite

Jason s’est mis à hurler quand ses parents l’ont mis dans les bras d’Amy. C’était la première fois que ce petit de deux ans allait dans la garderie alors que sa mère et son père assisteraient au culte – et il n’était pas heureux de cela. Amy leur a assuré que tout se passerait bien. Elle a tenté de le calmer par des jouets et des livres, en le berçant, en marchant un peu alentour avec lui, en restant immobile et en lui disant tout le plaisir qu’il pourrait avoir. Mais tout cela ne faisait que le faire pleurer et crier encore plus. Puis elle lui a murmuré cinq mots simples : « Je vais rester avec toi. » La paix et la consolation en ont vite résulté.
Jésus a offert une parole de consolation semblable à ses amis durant la semaine de sa crucifixion : « [Le] Père […] vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité » (JN 14.16,17). Après sa résurrection, il leur a fait cette promesse : « Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (MT 28.20). Jésus allait monter au ciel sous peu, mais il allait envoyer son Esprit vivre en ses enfants. Lorsque nous pleurons, l’Esprit nous procure la consolation et la paix. Lorsque nous nous demandons quoi faire, il nous guide (JN 14.26). Il nous ouvre les yeux pour que nous comprenions mieux Dieu (ÉP 1.17-20), et il nous secourt dans nos faiblesses et il intercède pour nous (RO 8.26,27). Anne Cetas - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire