Tirer des leçons d’un geste insensé

Un homme est entré dans un magasin de proximité à Wollongong, en Australie, a déposé un billet de 20 $ sur le comptoir et a demandé qu’on lui rende la monnaie. Lorsque le préposé a ouvert la caisse enregistreuse, l’homme a sorti une arme à feu et a exigé qu’on lui remette le contenu de la caisse, ce que le préposé s’est empressé de faire. L’homme a alors pris l’argent et s’est enfui, laissant le billet de 20 $ sur le comptoir. Le montant qu’il a obtenu de la caisse ? Quinze dollars.
Il nous arrive à tous parfois d’agir comme des insensés – même si, contrairement à ce voleur, nous nous efforçons de faire le bien. Le plus important, c’est que nous tirions des leçons de notre comportement insensé. Sans correction, nos mauvais choix risquent de se changer en habitudes, qui façonneront négativement notre caractère. Nous en viendrons à manquer de sens (EC 10.3). Il est parfois difficile de reconnaître que nous nous sommes comportés en insensés, car nous devons peut-être pour cela admettre un défaut ou un geste irréfléchi. Quoi qu’il en soit, il n’est jamais avantageux de faire fi de nos voies insensées.
Heureusement, Dieu peut se servir de notre comportement insensé pour nous corriger et nous façonner. Or, « tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse », mais il s’avère fructueux à long terme (HÉ 12.11). Acceptons la correction de notre Père pour notre comportement insensé et demandons-lui de nous faire devenir davantage les fils et les filles qu’il veut que nous soyons. Con Campbell - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire