Un refuge pour les parias

George Whitefield (1714-1770) était l’un des prédicateurs les plus doués et les plus efficaces de l’Histoire. Il a conduit des milliers de gens à la foi en Jésus. Il reste que sa vie a soulevé certaines controverses. En prêchant en plein air (pour accueillir de plus grandes foules), il s’attirait parfois les foudres de ceux qui mettaient en doute ses motivations et qui jugeaient qu’il devait prêcher uniquement dans une église. L’épitaphe de Whitefield répond dans une certaine mesure aux paroles dures de ses détracteurs : « J’attends sans problème jusqu’au jour du jugement dernier que Dieu rétablisse ma réputation ; et après ma mort, je ne désire aucune autre épitaphe que celle-ci : ‟Ci-gît George Whitefield – le genre d’homme qu’il était, le grand jour nous le révélera.” »
Dans l’Ancien Testament, lorsque Saül a faussement accusé David de fomenter une rébellion et l’a obligé à se cacher dans une grotte, David a dit se retrouver « parmi les lions », au milieu « d’hommes qui ont pour dents la lance et les flèches, et dont la langue est un glaive tranchant » (PS 57.5). Toutefois, même en pareille situation, il s’est tourné vers Dieu et a puisé sa consolation en lui : « Car ta bonté atteint jusqu’aux cieux, et ta fidélité jusqu’aux nues » (V. 11). Lorsque des gens se méprennent sur nous et nous rejettent, Dieu est notre « refuge » (V. 2). Puissions-nous sans cesse le louer pour son amour infaillible et miséricordieux ! James Banks - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire