Mûrir spirituellement

Dans un certain sondage, on a demandé à des personnes d’indiquer à quel âge elles croyaient que l’on devenait adulte. Ceux qui se considéraient comme adultes ont évoqué des comportements qui prouvaient leur maturité. Au haut de la liste se trouvaient la tenue d’un budget et l’achat d’une maison. D’autres activités d’adulte allaient de la préparation du repas tous les soirs de la semaine et de la prise de ses propres rendez-vous médicaux à la capacité plus humoristique de choisir de manger des croustilles pour repas ou de rester à la maison un samedi soir plutôt que de sortir.
La Bible nous invite à rechercher aussi la maturité spirituelle. Paul a exhorté l’Église d’Éphèse à mûrir jusqu’à « la mesure de la stature parfaite de Christ » (ÉP 4.13). Tant que nous sommes des « enfants » dans la foi, nous restons « flottants et emportés à tout vent de doctrine » (V. 14), ce qui entraîne souvent des divisions entre nous. En acquérant une meilleure compréhension de la vérité, nous fonctionnons au contraire comme un corps uni « en celui qui est le chef, Christ » (V. 15).
Dieu nous a donné son Esprit pour nous aider à croître jusqu’à acquérir une pleine compréhension de qui il est (JN 14.26). Et il forme les pasteurs et les enseignants de sorte qu’ils nous instruisent et nous amènent à croître dans la foi (ÉP 4.11,12). Comme certains traits physiques sont une preuve de maturité physique, notre unité au sein de son corps est une preuve de notre croissance spirituelle. Kirsten Holmberg - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire