Une méthode de nettoyage

Au lavabo, deux petits enfants chantent joyeusement « Bonne fête ! » – deux fois chacun – tout en se lavant les mains. « Il faut aussi longtemps pour éliminer les germes », leur dit leur mère. Avant même la pandémie de COVID-19, ils avaient appris qu’il fallait y mettre du temps pour bien se nettoyer les mains.
Il se peut qu’il soit laborieux de garder les choses propres, comme nous l’avons découvert durant la pandémie. Pour déloger les impuretés du péché, il faut cependant choisir de revenir à Dieu.
Jacques a exhorté les croyants en Jésus dispersés dans tout l’Empire romain à reporter leurs yeux sur Dieu. Sujets aux querelles et aux conflits, ils sont devenus les ennemis de Dieu en se battant pour la surenchère, les biens, les plaisirs du monde, l’argent et la reconnaissance. Voici la mise en garde qu’il leur a adressée : « Soumettez-vous donc à Dieu, résistez au diable, et il fuira loin de vous. […] Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus » (JA 4.7,8). Mais comment ?
« Approchez-vous de Dieu et il s’approchera de vous » (V. 8). Voilà comment déloger la saleté du péché de notre vie. Jacques a ensuite expliqué plus en détail la méthode de nettoyage : « Sentez votre misère ; soyez dans le deuil et dans les larmes ; que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera » (4.9,10). Dieu change heureusement notre « nettoyage » en adoration. Alléluia ! Patricia Raybon - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire